Construction de 22 logements sur la commune de Grugies

Construction de 22 logements sociaux locatifs

Maître d’ouvrage
LE TOIT FAMILIAL – 12 Bd Roosevelt 02100 SAINT-QUENTIN

Lieu : Grugies (02)
Livraison : prévue en 2020
Coût opération : 2.600.000 € ht
SU Logements : 1 396 m2
Normes : RT 2012 – 10% / NF HABITAT HQE


Maître d’œuvre
Mandataire : ALTANEO Architecture
BET Fluides/Thermique : ENERGETHIK
BET Structure : LGI Structure Concept
BET VRD : EVIA


Situé à la périphérie du village de Grugies (02), le site du projet était un terrain nu traversé par une rue reliant un lotissement constitué de parcelles en accession à vocation d’habitat individuel et un ensemble de logements locatifs sociaux semi-collectifs réalisés par le même bailleur quelques années auparavant.

Le terrain présentait une forte déclivité de près de 3m d’ouest en est. Le site n’était pas viabilisé mais l’ensemble des réseaux était présent en attente à proximité. Un transformateur électrique avait d’ailleurs été positionné sur la parcelle en prévision d’une future opération de logements.

Les noues végétalisées des parcelles voisines avaient été positionnée sur un axe Nord-Sud pour collecter en partie les eaux de ruissellement de ce terrain.

La seule infrastructure présente sur le site était une voirie provisoire en enrobé qui permettait de relier les deux tronçons perpendiculaires de la Rue du Limousin.

Le projet visait à créer sur le terrain 22 logements locatifs sociaux répartis suivant le programme ci-dessous :

  • 10 logements jumelés T2 à simple RDC, destinés à une population de séniors organisés autour d’un espace central commun
  • 8 logements semi-collectifs T3, organisés en ensemble de 4 logements à R+1
  • 4 logements locatifs T4, de type maisons jumelées à R+1

Chacune des parties du programme trouve sa place sur l’un des trois secteurs délimités par le passage de la voirie à angle droit :

  • « Le Village Séniors » au Nord
  • « Les semi-collectifs » à l’Ouest
  • « Les maisons individuelles jumelées » à l’Est

Le maître d’ouvrage a rapidement affiché son ambition de créer un nouveau type de logement social résolument contemporain, en rupture totale avec les modèles existants déjà présents aux abords du site.

La priorité a été donnée à l’orientation afin que chaque logement puisse bénéficier au maximum des apports solaires naturels, indépendamment de sa situation sur le terrain. De larges séjours baignés de lumière débouchent sur des terrasses favorablement orientées en partie couverte par une pergola accueillant des panneaux photovoltaïques pour satisfaire aux obligations de la réglementation thermique. Les espaces de vie de l’étage peuvent également bénéficier d’une terrasse ou d’un balcon. La densité des logements sur la parcelle a permis de remplir les conditions de rentabilité de l’opération en maintenant un niveau de qualité.

Chaque type de logement s’inscrit dans une perspective d’unité de l’ensemble des logements. Dans un souci d’économie, les toitures ont été traitées en bac acier nervuré anthracite. Les façades sont recouvertes de deux tons d’enduit projeté monocouche :

  • Gris très clair en finition taloché fin (Weber&Broutin Gris Perle 091)
  • Gris foncé en finition texturée stratée (Weber&Broutin Gris Galet 660)

Les grandes ouvertures au sud et les portes d’entrée ont été réalisées à l’aide de profils d’aluminium à rupture de pont thermique de couleur Gris Anthracite RAL 7016. Les autres châssis ont été assemblée à partir de profils multichambres en PVC de couleur identique.

Conformément au règlement du PLUi concernant les logements il a été réalisé au minimum une place de stationnement par logement T3 et T2, dont deux aux normes PMR, et deux places par logement T4. Dans un souci de confort, nous avons créé dix places de stationnement supplémentaires pour le stationnement des visiteurs. Toutes les places de stationnement seront réalisées en aérien et réparties par secteur d’habitat afin de limiter les circulations piétonnes.

L’ensemble des clôtures est matérialisé par des panneaux de treillis soudés galvanisés doublés de haies vives. Les portillons assortis permettent l’accès aux groupes de logements. Les logements dédiés aux séniors bénéficient en plus d’un contrôle d’accès.

Les parcelles sont délimitées par des haies végétales de même nature que celles évoquées précédemment. Des claustras en bois fixés perpendiculairement aux façades matérialisent l’amorce des divisions parcellaires des logements entre eux.

Les voiries ont été traitées en enrobé noir et les espaces piétonniers en béton désactivé.

Un soin particulier a été apporté à l’aménagement des espaces verts engazonnés et arborés : une végétation arbustive fait office de filtres visuels pour préserver l’intimité des résidents.